Transparence

On nous reproche souvent de manquer de transparence. Selon cette logique, puisque nous demandons à la Ville d’être transparente, nous aussi devrions l’être.

Tout d’abord, la Ville doit être transparente par obligation légale. Elle gère des fonds publics et à ce compte de nombreuses lois spécifient ce que la Ville doit révéler au public. Entre autres, dans le cas qui nous occupe, elle doit révéler qui soumissionne sur des contrats et à quel prix. Lorsqu’un organisme public ne révèle pas des informations aussi fondamentales que celles-ci, vous pouvez être assurés qu’il y a anguille sous roche. Lorsque nous formulons des reproches à la Ville à ce sujet, c’est qu’elle a failli à ses obligations légales.

Dans notre cas c’est différent. Nous ne sommes pas un organisme public. Nous sommes aidés par des personnes qui se fient à nous pour garder la confidentialité. Il y a parmi les citoyens de la Ville de Québec, des employés de la Ville, des professionnels dans des firmes d’ingénieurs ou d’avocats, et d’autres personnes qui dépendent plus ou moins des salaires, contrats, ou subventions de la Ville, et qui craignent à tort ou à raison d’être pénalisés si nous publions leurs noms.

Un exemple: à Québec nous n’avons trouvé aucun avocat disposé à nous représenter. Nous sommes évidemment aidés par un ou des avocats qui sont peut-être ou peut-être pas de Québec. Cette aide nous a été offerte sous le sceau de la confidentialité. Alors qu’on ne nous demande pas qui il ou elle est ou ils ou elles sont. Il en va de notre honneur. Personne n’a aucun droit de le savoir.

Autre exemple: de combien d’argent disposons-nous? Nous faisons face à un financement pratiquement illimité si on additionne ce que Quebecor, la Ville, et le gouvernement peuvent dépenser. Est-ce que l’argent est important dans une cause judiciaire? Pourquoi devrions-nous révéler cette information qui est peut-être stratégique? Lorsqu’on ramasse de l’argent pour une cause charitable, on n’a pas d’opposant. Dans ce cas on révèle chaque jour combien on a ramassé pour encourager les dons. Ce n’est pas la même chose ici.

En passant, nous tenons une comptabilité serrée et nous avons l’obligation de rendre des comptes à Revenu Canada et Revenu Québec. Eux savent garder la confidentialité.

Nous sommes transparents dans l’essentiel: nous ne sommes pas un paravent pour des intérêts occultes et nous n’agissons pas par vengeance, mais ces vérités n’intéressent pas ceux qui cherchent une conspiration. Les réclamations de “transparence” ne cesseront pas car elles ne sont là que pour essayer de nous faire mal paraitre. Ce n’est que démagogie.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to Transparence

  1. Guillaume says:

    Ça prend pas la tête à Papineau…

    Denis De BELLval et Alain MOLSON de Chêne.

Comments are closed.