Observations (3): les radios-poubelles mènent le bal.

À Québec les radios-poubelles se mêlent activement de la vie municipale. Elles ne font pas qu’informer. Elles déforment et transforment.

Les radios ont jeté la suspicion sur notre démarche. Est-ce que nous travaillions pour Bell? Avais-je des ambitions politiques? M. de Belleval couvait-il une ancienne haine envers M. Labeaume? Était-ce une vengeance? Rien de ce que j’ai pu dire n’a pu leur faire abandonner ces idées. La notion que des gens pouvaient être motivés par le bien public sans gain personnel leur échappait complètement. Après une entrevue à un de ces postes, les animateurs discutaient entre eux et disaient, en dérision, qu’ils venaient de parler à Batman.

Ensuite il y eut les attaques ad hominem (pour ceux qui ne font pas partie de l’élite, ça veut dire “contre la personne”). M. de Belleval ne serait pas resté assez longtemps dans ses emplois passés. Il en aurait tiré des indemnités de départ trop avantageuses. À les écouter, il n’aurait accepté des emplois que pour les quitter avec indemnités de départ. Il était à la Ville lors du départ des Nordiques et ne les a pas sauvés (ça c’est VRAIMENT mauvais). On ne pouvait rien dire sur moi, car je n’avais jamais été un personnage public.

Je ne sais quel poste a lancé ses auditeurs contre nos efforts pour ramasser des fonds. Leur croyance était que PayPal prenait des frais sur tout don, donc un don de 0.01 nous coûterait de l’argent. Nous avons eu des centaines de dons de 0.01. En fait, PayPal se paye à même le don, alors tout ce qui s’est passé est que PayPal a gardé le 0.01!

Une autre manoeuvre fut l’envoi massif de courriels pleurnichards intitulés “Mon amphithéâtre, je le veux”. Nous avons reçu des centaines et peut-être des milliers de tels courriels. Je ne sais combien, car dès le début j’ai appliqué un filtre électronique pour nous débarrasser de cette nuisance.

Je n’ai pas senti qu’il y avait une recherche de la vérité. La Ville avait-elle publié des chiffres incomplets et prêtant à confusion? La Ville avait-elle travaillé selon les règles établies? La Ville avait-elle, comme elle l’avait dit, mis en concurrence diverses entités? Aucun intérêt.

Les radios font leur beurre avec la promotion du hockey et l’attaque des opposants. Pour quelqu’un qui a un peu de culture, c’est un spectacle désolant.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.