Observations (2): juste et légal ne sont pas toujours synonymes.

Les concepts de justice et de légalité sont interreliés, mais ne les confondons pas. Dans le dictionnaire, on retrouve souvent “justice” définit comme “suivant les lois”: c’est la dimension légale. Sa dimension morale est plus fondamentale. Bien qu’on ne puisse légiférer la vertu, les lois sont une tentative d’institutionnaliser une vision morale du monde. Malgré tout, certaines lois sont injustes. La conformité aux lois ne suffit pas à faire qu’une situation soit juste.

Dans notre cas, le juge a statué: la loi 204 est constitutionnelle et les actes de la Ville sont légaux. La légalité est maintenant certifiée, mais il reste un relent d’injustice. Ce n’est pas par hasard que le Barreau du Canada et le Barreau du Québec ont décrié la situation, que le Commissaire au lobbyisme en avait long à dire sur le déroulement des événements et qu’il y a eu toutes ces démissions au Parti Québécois.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.